Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

Depuis maintenant plusieurs semaines, le gouvernement français, Hollande en tête, prépare l'opinion à une intervention militaire de la France en Syrie, la deuxième de son mandat. Sous couvert de protéger le peuple syrien contre le régime oppresseur de Bachar Al Assad, la France veut entrer en guerre . Au coté des USA, elle s'insurge contre l'utilisation d'armes chimiques et se sert cyniquement de ces massacres pour enfin intervenir directement en Syrie. Le prétexte de l'utilisation d'armes chimiques qualifié de « ligne rouge » par Hollande et Obama, ne nous fera pas oublier que depuis 2 ans le nombre de victimes du régime s'élèvent à plus de 100 000 morts et 2 millions de déplacés.

Le peuple syrien est aujourd'hui coincé entre le marteau et l'enclume, victime d'un conflit entre deux alliances de puissances impérialistes. D'un coté les puissances occidentales, la France et les États-Unis en tête et leurs alliés locaux, Israël, la Turquie, l'Arabie Saoudite et le Qatar. De l'autre, la Russie, la Chine et l'Iran et leurs alliés qui soutiennent le régime de Bachar Al Assad.

Derrière la surenchère interventionniste de la France et des États-Unis, le véritable enjeux est en réalité une lutte pour le contrôle d'une région stratégique, afin, entre autre, de renforcer Israël et de mieux contrecarrer l'Iran. S'ajoute à cela la volonté de contrôler les richesses du pays (gaz, pétrole...).

 

Si nous dénonçons les interventions impérialistes, nous ne nous rangeons pas au coté du régime de Bachar Al Assad, à la tête d'un régime oppresseur. Nous soutenions déjà la révolte du peuple syrien au printemps 2011, parti de la région de Deraa. Révolte contre la paupérisation des travailleurs, des paysans de la région et contre le régime réactionnaire de Bachar Al Assad. Comme les peuples tunisiens et égyptiens, le peuple syrien, opprimé par un des régimes les plus policiers du monde arabe, aspirait à plus de liberté et de justice sociale.

Depuis l'affrontement armé a pris le pas sur les manifestations politiques sans réussir à renverser le régime. Désormais on nous vend le Conseil National Syrien comme la seule alternative. Mais quel projet politique porte cette opposition, financée et armée par les régimes réactionnaires de l'Arabie Saoudite et du Qatar et leurs alliés impérialistes ?

Nous affirmons notre soutien à la frange révolutionnaire et/ou progressiste de la résistance syrienne, qui se bat contre le régime en place, contre les ingérences impérialistes et les réactionnaires de tout bord. Nous soutenons les militants syriens qui portent un projet émancipateur pour le peuple. Un projet émancipateur pour les femmes, les minorités ethniques ou religieuses et émancipateur pour les kurdes de Syrie.

 

Solidarité internationaliste avec les peuples en lutte contre les impérialistes et leur alliés réactionnaires !

 Impérialistes hors de Syrie !

Assad dégage !

 

Non à l'intervention militaire en Syrie !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :