Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

Article publié sur http://liberonsgeorges.over-blog.com d'après AFP et articles du blog.

 

La cour d'appel de Pau a relaxé aujourd'hui Georges Abdallah qui avait refusé un prélèvement ADN.


Une peine de 3 mois de prison avait été requise le 18 février par le procureur général de Pau, une peine identique à celle à laquelle Georges Abdallah avait été condamné en première instance, le 1er décembre 2009, par le tribunal correctionnel de Tarbes.

 

La décision initailement prévue le 1er avril avait été repoussée à ce 20 mai.

 

Devant la cour de PAU, Georges Abdallah avait pu lire une déclaration où il rappelait qu'"après 26 ans de captivité, mes convictions anti-impérialistes restent intactes".

 

Il avait expliqué avoir déjà donné son ADN à des gendarmes venus le visiter en détention en 2003, à l'époque où sa libération conditionnelle était envisagée. Mais le parquet général déclara ne pas retrouver de trace de cet ADN dans le fichier national automatisé des empreintes génétiques (Fnaeg). "Si ce ne sont pas des gendarmes, ce doit donc être une officine qui est venue prendre mon ADN", déclara alors Georges Abdallah. "On sait que les services secrets français ne sont pas une société de bienfaiteurs. Aujourd'hui, mon ADN doit être enregistré par la DST, la CIA et le Mossad. Je ne cherche pas à me protéger de mon ADN, en refusant de le donner à nouveau : je refuse de cautionner une loi liberticide. Ce qu'on attend de moi, c'est que je fasse amende honorable".

 

Différents collectifs, militants et amis étaient venus témoigner leur solidarité à Georges Abdallah. Plus d’une cinquantaine de personnes étaient présentes dans la salle d’audience ou devant le palais, dont des membres de l’AFPS Pau, Libertat, du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, de Coup Pour Coup 31 et de la JCML Pau.

 

Rassemblement Pau 18.02

Photo prise lors du rassemblement lors du procès en appel à Pau