Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

cropped-banniere23.jpg

secoursrouge.arabe@gmail.com

http://alinkad.wordpress.com/

 

1- Al Inkad Al Ahmar est une organisation internationale en Europe de soutien aux prisonniers politiques des mouvements/militants révolutionnaires, progressistes arabes et de libération nationale qui luttent contre le capitalisme, l’impérialisme, le sionisme, la réaction et la colonisation et les régimes réactionnaires arabes. Persécutés et emprisonnés dans les geôles réactionnaire, bourgeois ou sioniste  à cause de leurs engagements pour l’émergence d’une nouvelle société  sans exploitation et sans répression.

 

2- Al Inkad Al Ahmar considère le soutien aux prisonniers politiques révolutionnaires arabes comme une partie de la lutte générale contre l’impérialisme, le sionisme, et les régimes réactionnaires arabes.

 

Al Inkad Al Ahmar soutiendra les prisonniers révolutionnaires et progressistes arabes en assurant une information sur leurs situations et, en général, sur la résistance à la répression dans le monde arabe.

 

Al Inkad  Al Ahmar apportera aussi le soutien matériel et moral aux prisonniers et à leurs familles, en organisant seul ou avec d’autres collectifs des manifestations et des meetings…. en faveur aux prisonniers politiques arabes.

 

3- Al Inkad Al Ahmar considère que l’acharnement répressif envers les prisonniers politiques révolutionnaires et progressistes est la face la plus visible de l’ensemble de la politique répressive des régimes réactionnaires arabes  ce qui exige la solidarité absolue avec les victimes de cette politique dont les fractures et divergences politiques et idéologiques doivent être les moins influentes.

 

Al Inkad Al Ahmar considère que sa lutte et sa solidarité n’est ni humanitaire ni caritative mais politique cette solidarité n’est pas humanitaire ni caritative mais politique ; il n’est neutre mais fait partie intégrante de la lutte contre la réaction, le sionisme, l’impérialisme et la colonisation.

 

4- Al Inkad Al Ahmar ne soutiendra en aucun cas les prisonniers à base des causes réactionnaires, obscurantistes et anti-populaires (chauvinisme, éthnique, religieux…)

 

 5- Al Inkad Al Ahmar considère que le projet animé par la Commission pour un Secours Rouge International de reconstruction d’un Secours Rouge International est actuellement la seule initiative porteuse d’avenir de cette perspective.

 

Al Inkad Al Ahmar adopte donc sans restriction le « Programme pour le Secours Rouge International » qui sert de référence à cette reconstruction et tentera de contribuer à cette reconstruction dans la sphère d’activité qui est le sien.

 

6- Al Inkad Al Ahmar  insiste sur la solidarité internationale contre la répression menée par la réaction arabe  et considère que la solidarité est parmi les armes utilisées contre l’ennemi.

 

7- Al Inkad Al Ahmar  organisera chaque année une journée internationale pour le soutien et  la solidarité avec les prisonniers politiques révolutionnaires et progressistes arabes contre la répression.

 

8- Pour le niveau organisationnel et le  règlement on va le publier ultérieurement.

 

Vives et affectueuses salutations à tous et toutes les militant-e-s et les prisonnier-e-s révolutionnaires et progressistes de leurs résistances et leurs contributions à la cause révolutionnaire.

 

 Bruxelles, hiver 2009

 

Ci-dessous des extraits d'un communiqué du SR-Arabe, dont nous partageons les positions développées.

 

 

[…]1° Le courant islamiste est un courant réactionnaire, fondamentalement et objectivement anti-populaire. Ce courant est né comme création des services secrets de l’impérialisme, du sionisme et/ou des régimes réactionnaires arabes, comme arme contre les forces anti-impérialistes progressistes. Certes, ce courant a pris de l’ampleur et son indépendance, certes, la créature s’est retournée contre ses créateurs, mais elle n’a rien perdu de son caractère foncièrement réactionnaire.

2° Cette réalité anti-populaire de l’islamisme ne doit pas être masquée par l’engagement des islamistes contre l’impérialisme américain et le sionisme. L’analyse de classe doit prévaloir.

La possibilité d’un front de lutte conjoncturel contre l’occupation impérialiste et/ou sioniste, dans tel ou tel pays, avec telle ou telle force issue du courant islamiste, ne doit pas être décidée en Europe, mais dans les pays concerné, par les forces socialistes et progressistes de ces pays.

Là où les islamistes et les communistes s’affrontent directement, projet social contre projet social, souvent violemment, comme au Maroc, en Tunisie et ailleurs, il est indécent que les militants européens poignardent les progressistes et les communistes dans le dos en offrant une tribune aux islamistes comme on l’a vu à la Conférence avec la lecture de lettre de prisonniers d’Al Qaida Maghreb.

3° L’incompréhension de cette question chez les camarades italiens est à nos yeux extrêmement grave. Si on inversait cette erreur, ce serait comme si nous, progressistes et révolutionnaires arabes, soutenions les néo-nazis européens sous prétextes qu’ils sont anti-impérialistes et anti-sionistes. D’ailleurs, cette erreur a été commise par certaines organisations palestiniennes et panarabes, et cela a été justement sévèrement critiqué par la gauche révolutionnaire européenne. 

4° […]Le fait que ces prisonniers soient réprimés cruellement par l’impérialisme et/ou les régimes réactionnaires arabes ne change rien à la question. C’est une contradiction entre nos ennemis. Nous n’avons pas à nous préoccuper des prisonniers islamistes de l’impérialisme, comme nous n’avons pas à nous préoccuper des conditions de détention des otages impérialistes aux mains des forces islamistes.[…]

 5° L’argument selon lequel les islamistes constituent la principale force anti-impérialiste dans plusieurs pays arabe est un argument opportuniste irrecevable. Ce serait comme si nous, progressistes et révolutionnaires arabes, préfèrerions travailler avec la social-démocratie européenne sous prétexte qu’il s’agit de la première force politique « de gauche » en Europe.

Les forces progressistes et révolutionnaires du monde arabe, pris entre l’enclume islamiste et le marteau impérialiste, jugeront les forces progressistes et révolutionnaires européennes sur la manière dont elles les aideront à sortir de cet étau et à développer une réelle alternative progressiste, ouvrant la voie non plus sur la barbarie féodale islamiste ou sur le règne des fantoches au service de l’impérialisme, mais ouvrant la voie au socialisme.

Paris-Bruxelles, 30 juin 2010

Rassemblement Paris 24.10 4

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :