Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

Nous reproduisons ci-dessous le dernier tract du collectif Coup Pour Coup 87 (Limoges - Haute Vienne - couppourcoup87[at]gmail.com).


L'impérialisme c'est la guerrePlan d’austérité, baisse du pouvoir d’achat, délocalisations, licenciements, fermetures de boîtes, la situation des travailleur(e)s ne cesse de s’aggraver. C’est à nous de payer la crise alors que les riches n’ont jamais été aussi riches.


Nous ne sommes pas dupes. Pour faire avaler la pilule et créer un climat de suspicion et de division, ceux qui agissent dans le sens des puissants ont besoin d’un bouc émissaire : le-la sans papier, l’immigré(e), l’étranger(e) , l’assisté(e), le-la chômeur(e)…


Ces discours chauvins, racistes, identitaires n’expriment qu’une seule chose : la concurrence que le capitalisme doit imposer à tous et à toutes pour garantir sa survie.


Certain(e)s d’entre nous désorienté(e)s par la « crise » se soumettent à cette logique de concurrence en défendant leur entreprise ou l’industrie française. En faisant cela, ils-elles se livrent à la merci des patron(ne)s de cette industrie. C’est à cela que sert le racisme qui dégouline d’un peu partout, à nous diviser en se présentant même parfois comme l’expression d’une rébellion ! Etrange rébellion de s’en prendre toujours à ceux et celles qui sont à côté plutôt qu’à ceux et celles qui sont au dessus !


N’ABANDONNONS PAS LA SEULE FORCE DES EXPLOITÉ(E)S : LEUR UNITÉ, QUELLE QUE SOIT LA COULEUR OU L’ORIGINE.


Les travailleur(e)s ici et ailleurs montrent les signes de mobilisations face à ces logiques réactionnaires. En France, la mobilisation contre la réforme des retraites a été massive et a donné lieu à l’expression d’un mécontentement général. Les travailleur(e)s d’Europe dénoncent les plans d’austérités que ce soit, en Grèce, en Espagne, en Angleterre…


Qu’on ne s’y trompe pas les Français ne payeront par pour les Grecs, le Front Monétaire International se chargera de faire payer l’ensemble des travailleur(e)s à l’échelle internationale.


En Égypte, en Tunisie, au Maroc…les révoltes font rage contre un système politique et économique d’exploitation incarné par des régimes corrompus au service de l’impérialisme.


Que ce soit sur le plan politique (intervention de MAM pour envoyer des soldats français en Tunisie au secours du dirigeant aujourd’hui déchu : Ben Ali), sur le plan économique (la négociation de Nicolas Sarkozy de 35 % de la production de pétrole en Lybie avec le gouvernement de transition : CNT), sur le plan militaire (la présence des soldats français en Afghanistan) ; l’impérialisme français fonctionne plus que jamais.


A travers l’impérialisme, le capitalisme lui, refuse les frontières et se joue des mobilisations des exploité(e)s ce qui lui profite largement.


En Tunisie par exemple, l’impérialisme français est le premier « partenaire » économique du pays. Il a maintenu en place des régimes dictatoriaux et corrompus dans le seul but d’exploiter le peuple tunisien (avec 1064 unités de production, la France détient le plus grand nombre d’entreprises à participation étrangère en Tunisie, soit 40% du total).

 

 

Les régimes corrompus au service des puissances impérialistes provoquent misère, chômage et répression. Les révoltes des pays arabes sont l’expression d’années de contestations et montrent à la face du monde la réalité sociale de ces pays mis à genoux par l’impérialisme.



Les changements de ministres ne changeront rien aux problèmes et ne feront pas disparaître la misère et le chômage. L’urgence aujourd’hui est que le peuple s’organise pour défendre ses intérêts jusqu’au bout et chasser les différentes bourgeoisies au service de l’impérialisme. Cette révolte est celle d’une jeunesse privée d’avenir qui est obligée de fuir en Europe, subissant ici le racisme d’Etat et des conditions de travail pénibles.


La solution dépend donc de notre engagement pour combattre l’impérialisme et construire la solidarité avec les peuples en lutte.



Un coup porté à l’impérialisme ici est un coup qui affaibli l’impérialisme subi là bas !


LES PROLÉTAIRES N’ONT PAS DE PATRIE, MEME ENNEMI, MEME COMBAT !


ASSEZ DE RÉSIGNATION CONSTRUISONS L’UNITÉ ET LES SOLIDARITÉS
POUR LA RÉVOLUTION.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :