Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

Aujourd'hui encore, une cinquantaine de personnes se sont rassemblées à Toulouse pour exiger la libération de Georges Ibrahim Abdallah.

Nous reproduisons ci-dessous la déclaration de notre collectif Coup Pour Coup 31 faite à cette occasion :

GIA coup pour coup 190313

 

Si nous sommes une fois de plus rassemblés ce soir c'est pour exiger la libération immédiate de Georges Ibrahim Abdallah. C'est un résistant anti-impérialiste et un militant implacable de la cause palestinienne.

 

Enfermé en France depuis 1984 pour des actes de résistances en réponse à l’invasion de son pays, le Liban, par l'armée israélienne il est libérable depuis 1999.

 

Cela fait donc 29 ans qu'il est enfermé et 14 ans qu'il est libérable.

 

En janvier 2012, il dépose sa 8ème demande de libération conditionnelle.

 

Le 21 novembre 2012, le tribunal d’application des peines donne un avis favorable à sa libération sous condition d'un arrêté d’expulsion devant être délivré par le Ministre de l’Intérieur avant le 14 janvier 2013.

 

Manuel Valls refuse de signer cet avis d'expulsion et Christiane Taubira se pourvoie en cassation au nom de la France.

 

Le 28 janvier date du report de l'ajournement du 14 janvier, on apprend que le résultat de l’audience sera connue le 28 février.

 

La veille des rassemblements sont organisés partout en France et dans le monde, preuve que le combat pour libération de notre camarade s'étend de semaines en semaines.

 

Demain sera connu le résultat du pourvoie en cassation et après demain le résultat du report de la décision du 28 février.

 

Nous dénonçons cette mascarade de justice qui est en réalité une manœuvre politicienne grossière pour le maintenir en prison.

 

La France, les Etats-Unis (qui sont partie civile) et Israël ne veulent pas de sa libération tout simplement parce qu'il ne renie pas son engagement au côté de son peuple et du peuple palestinien.

 

Il y a peu il observait une grève de la faim en soutien aux 3000 prisonniers politiques palestiniens qui se soulevaient dans les prisons en réaction à la mort d'Arafat Jaradat suite à des actes de tortures perpétrés par les forces de sécurité israélienne. Le mouvement de soutien est encore en action en Palestine, malgré les morts et une répression toujours plus dure.

 

Nous ne devons pas relâcher la pression pour qu'après demain Georges Abdallah soit enfin libre. C'est dans nos mains et dans ceux du monde entier que repose le sort de notre camarade.

 

Pour emprunter ses mots : « ensemble camarades nous vaincrons et ce n'est qu'ensemble que nous vaincrons »

 

Halte à l'acharnement judiciaire !

Libérez Georges Abdallah !

 

 

Au même moment des rassemblements ont eu lieu à Paris (première photo ci-dessous) et à Pau.

GIA-paris-190313.jpg

GIA-Pau-1903.jpg