Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

arton88-43d77.jpgAdel SAMARA est un militant palestinien de gauche, résidant à Ramallah. Docteur en « économie politique et développement ». Il a développé la théorie du « développement par la protection populaire », inspirée de la première « Intifadha », lorsque la population a pratiqué l’autosuffisance et boycotté les produits de l’occupant... Il a écrit des dizaines de livres, cahiers, brochures et des centaines d’articles sur l’impérialisme, la mondialisation, la situation économique, politique et sociale des palestiniens et des populations arabes... Il était rédacteur de la page économique de plusieurs journaux et revues arabes. Il a effectué des voyages aux USA, Europe, pour participer à des séminaires ou conférences, avant de se trouver interdit de sortie de Cisjordanie durant une dizaine d’années... 


Il est membre fondateur de l’union des écrivains et journalistes palestiniens, membre de comités de rédaction de plusieurs revues engagées en faveur des réfugiés et du peuple palestinien. Il est rédacteur en chef de la revue Kanaan depuis sa fondation en 1993.


Son engagement politique pour la libération de la Palestine, le droit au retour des réfugiés, contre la corruption et la répression lui a valu plusieurs séjours dans les prisons jordaniennes avant 1967 (30 mois), israéliennes (5 ans et demi) et un court séjour de 23 jours dans les prisons de l’Autorité Palestinienne en 1998, suite à « le manifeste des 20 », initié par 20 personnalités (dont Adel SAMARA), dénonçant la corruption et la répression comme pratiques courantes sous Arafat. Depuis, il est interdit de travail. Il peut sortir rarement des territoires occupés en 1967.


Il a déclaré lors de la signature des accords d’Oslo que c’est une « solution » qui favorise Israël et n’apporte que des illusions aux palestiniens. Il pense que la solution du problème palestinien passe par une lutte globale au niveau arabe contre l’impérialisme, les dirigeants arabes et l’Etat colonial d’Israël. Sa femme « Inayet » qui vit à Ramallah depuis 35 ans avec son mari, ses enfants et petits enfants, a été empêchée, par les occupants, de continuer à vivre en Cisjordanie. C’est le cas de dizaines de milliers de palestiniens vivant sur place et possédant un passeport étranger (surtout américain), en plus d’un demi-million de palestiniens vivant à l’étranger qui ne peuvent plus visiter leurs familles restées sur place. Elle a pu revenir en 2007 , après une campagne de solidarité, avec un visa renouvelable au bon vouloir des occupants.

Plusieurs articles et interviews :

- Rencontre avec Adel Samara, un marxiste palestinien (par VP - 02/2010) : ICI
- Entretien avec Adel Samara, économiste et écrivain palestinien (par J. Salingue et A. Boiteux - 08/2007) : ICI
- Un entretien avec Adel Samara (par J. Salingue et A. Boiteux - 10/2006) : ICI
- Revue Kana'an Online (Adel Samara y participe, en anglais et arabe) : ICI
Source : AGEN