Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

 

Résumé chiffré.

Palestine vivra Intifada vaincraLes victimes du conflit Israël/Palestiniens (29 septembre 2000 au 26 septembre 2010)


Les forces de sécurité israéliennes ont tué 6 371 Palestiniens, dont 1 317 mineurs. Au moins 2 996 des victimes ne participaient pas aux combats quand elles ont été tuées et 2 193 ont été tuées alors qu’elles participaient aux combats. Pour 694, B’Tselem ne sait pas si elles y participaient ou non. 248 étaient des policiers palestiniens tués à Gaza durant l’opération Plomb durci, et 240 ont été des assassinats ciblés.

Les Palestiniens ont tué 1 083 Israéliens en Israël et dans les Territoires occupés. 741 de ces victimes étaient des civils, dont 124 mineurs, et 342 étaient membres des forces de sécurité.

La directrice exécutive de B’Tselem, Jessica Montell : « Les civils palestiniens et israéliens ont payé un prix terrible pour ce conflit. A la fin de ces dix ans, nous espérons qu’un nouveau chapitre commence, où les deux côtés respecteront leurs obligations et protégeront les civils contre les conséquences des hostilités. »

 

Barrière de séparation

-  Construction terminée : 409 km (56,6%)

-  En construction : 73 km (10,2%)

-  Construction non commencée : 223 km (31,5%)

Total : 709 km

 

Population palestinienne touchée par le tracé de la barrière

-  Communautés à l’ouest de la barrière * : 35 (35 000 habitants)

-  Communautés à l’est de la barrière, complètement ou partiellement encerclées ** : 25 (151 000 habitants)

-  Communautés de Jérusalem-Est *** : 21 (225 000 habitants)

Total : 81 communautés (411 000 habitants)

 

* Source OCHA (Bureau de coordination des Affaires humanitaires), juillet 2009

** Les habitants de ces villes et villages devront avoir une autorisation pour vivre dans leurs maisons, et ils pourront sortir de leurs communautés qu’en passant par une porte dans la barrière. Les chiffres ci-dessus n’incluent pas trois communautés actuellement situées à l’ouest de la barrière mais qui s’étendent à l’est du fait du tracé aujourd’hui approuvé de la barrière.

*** Les habitants de ces villes et villages n’auront pas besoin d’autorisation ni de passer par une porte.

Selon les données fournies par l’Etat à l’ACRI (Association pour les Droits civils en Israël), le nombre d’autorisations permanentes remises aux agriculteurs palestiniens qui vivent à l’est de la barrière, pour venir travailler sur leurs terres restées à l’ouest, a baissé de 83% entre 2006 et 2009, passant de 10 037 à seulement 1 640. Ceci alors qu’Israël a agrandi la zone à l’ouest de la barrière de 30%, pour un total d’environ 119 500 dunums (11 950 hectares).

 

Liberté de circulation

Au 31 août 2010, l’armée israélienne avait 59 check-points permanents à l’intérieur de la Cisjordanie, dont 18 d’entre eux dans la ville d’Hébron. 35 sont régulièrement tenus par l’armée, soit 24 h sur 24, soit seulement durant toute la journée, ou seulement quelques heures. De plus, l’armée occupe 37 check-points permanents, où elle est présente 24 h sur 24, qui sont les derniers points de contrôle entre la Cisjordanie et le territoire sous souveraineté israélienne. La plupart de ces check-points sont situés à l’intérieur de la Cisjordanie, à plusieurs kilomètres de la Ligne verte.

 

Prisonniers et détenus

6 011 Palestiniens étaient détenus en Israël fin août 2010, la plus grande partie dans des centres du service pénitentiaire d’Israël, et un petit nombre dans les centres de l’armée israélienne. 189 d’entre eux sont en détention administrative, sans jugement.

 

27 septembre 2010 - B’Tselem - traduction : Info-Palestine.net

 

Et ci-dessous une vidéo sur les massacres sionistes dans la Bande de Gaza en décembre 2008/janvier 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :