Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

Le 29 mars 1947, le peuple malgache se levait contre le colonialisme français !

Le 29 mars 1947 débutait à Madagascar, alors colonie française, une insurrection qui dura 21 mois.

Colonisé en 1895 par la France, le travail forcé est vite mis en place et les colons français s'installent en masse sur l'île.

En 1946, sous la pression des résistances populaires et des luttes de libération dans tout l'Empire, la France aboli l'indigénat et généralise le statut de citoyen à tous les territoires colonisés. En fait, sous couvert de la mise en place d'une association entre peuples égaux, la France réaffirme son emprise coloniale.

 

En 1947 Madagascar compte 4 millions d'habitants et d'habitantes dont 35 000 européens et européennes. Le 29 mars, l'île se soulève. La répression ne se fait pas attendre. Les soldats français repoussent les attaques mais deux foyers d’insurrection tiendront 20 mois dans l'est de l'île. Des forces armées sont envoyées en renfort, un massacre colonial débute alors, tuant, violant, torturant, mutilant, brûlant des villages. L'armée française expérimente une guerre psychologique qu'elle mettra en œuvre pour mater les peuples d'Indochine ou d'Algérie. Vincent Auriol, président de la république dira alors : « Il y a eu également des excès dans la répression. On a fusillé un peu à tort et à travers ». On apprécie l'arrogance coloniale !

 

Les résistant.e.s malgaches pratiquent une guérilla, attaquent garnisons militaires, fermes ou personnes loyalistes. Malgré une très bonne connaissance du terrain, un soutien populaire et une grande détermination, l’insurrection est matée dans le sang. Le nombre de morts malgaches est flou. L'état major français parle de 89 000 morts, certains militants et historiens parlent de près de 100 000. On parle de 550 morts européens, dont 350 militaires.

 

Depuis l'indépendance de Madagascar en 1960, la journée du 29 mars y est commémorée comme un symbole de lutte et de résistance face au colonialisme français.

 

Ce 29 mars 2017, qui marque le 70 eme anniversaire de l’insurrection malgache, nous rappelle que la France à toujours des colonies, les « Dom Tom ». Ces jours-ci un important mouvement social secoue l'une d'elle, la Guyane. Le collectif anti-impérialiste Coup Pour Coup 31 apporte sa solidarité aux peuples en Guyane en lutte, en particulier aux personnes, organisations ou partis qui remettent en cause la gestion coloniale de la France, qui mettent en avant le droit à l'autodétermination des peuples !

 

A bas le colonialisme !

Vive la lutte des peuples pour leur liberté !

Le 29 mars 1947, le peuple malgache se levait contre le colonialisme français !