Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

Sétif, Guelma et Kherrata : un autre 8 mai 1945.

8 mai 1945 : Alors que le nazisme est vaincu, la France coloniale opère des massacres en Algérie, à Sétif, Guelma et Kherrata.

Le 8 mai 1945, les premiers tirailleurs algériens qui débarquent du croiseur Gloire font une entrée triomphale à Alger. La presse coloniale fait sa une sur la défaite du nazisme. Le jour même, débutent les manifestations organisées par le PPA (parti du peuple Algérien) à travers les principales villes algériennes.

À Sétif et Guelma, cependant, l'événement prend une tournure dramatique.  Le préfet colonial ordonne aux forces de police : « Faites tirer sur tous ceux qui arborent le drapeau algérien. »

A Sétif, plus de 15 000 manifestants sont dans la rue. Le cortège, précédé par des scouts, devait se rendre au monument aux morts de la ville pour déposer une gerbe de fleurs en hommage aux soldats algériens tombés face au nazisme. Des pancartes pour l'indépendance ainsi que le drapeau national sont brandis.

La police ne se fait pas prier, elle tire sur les manifestants. Les colons, organisés en milices, participent à la répression.

A Guelma, Djiijel, Kherrata, Bejaia le mouvement, ainsi que la répression coloniale s’étendent rapidement et continuent jusqu'au 20 mai.

Le bilan des morts varie de 1000 à 45 000 morts, mais la majorité des historiens s’accordent sur le fait que les victimes se chiffrent par dizaines de milliers. Côté colons, 102 morts.

Un épisode sanglant de la colonisation française en Algérie. Moins de dix ans après, le 1er novembre 1954, débutait la guerre d'indépendance de l'Algérie !

Fresque réalisée à Toulouse en mai 2015.

Fresque réalisée à Toulouse en mai 2015.