Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

L'initiative française : une attaque des droits des palestiniens (FPLP)
En réponse aux annonces du gouvernement français envisageant de convoquer une conférence ministérielle le 30 mai pour discuter d'une «initiative» pour une «conférence de paix» sur la Palestine dans la seconde moitié de 2016, le Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP) a parlé avec l'écrivain palestinien, le camarade Khaled Barakat.

 

Le camarade Barakat a dit: "Toutes les forces de la résistance palestinienne se tiennent en opposition à la soi-disant «initiative française pour la paix» dans ses dernières versions proposées. Ils voient clairement une tentative de liquider la cause et les droits du peuple palestinien."

 

"Le gouvernement français est, comme les Etats-Unis, un «courtier malhonnête»La France a une longue histoire de colonialisme dans la région et un programme impérialiste en cours, et soutient systématiquement l'Etat d'Israël et la politique d'apartheid des colons. Un tel Etat ne peut jamais diriger les efforts vers la paix significative", a déclaré Barakat.

 

 

"Si vous lisez les différentes versions de cette «initiative» annoncée depuis Juillet 2015, dans toutes les langues - français, anglais, ou en arabe - il est clairement une recette pour liquider les droits nationaux palestiniens, et en particulier le droit des réfugiés palestiniens au retour." a déclaré Barakat.

 

Barakat a noté que tous les rapports indiquent que l'initiative envisage "des échanges de terres," des compromis autour "besoins de sécurité d'Israël," et répondent au "problème" des réfugiés à travers, au mieux, par un mécanisme de compensation financière.

 

 

«Quand le peuple palestinien lira cette initiative, il déchirera tout simplement le papier sur lequel elle est imprimée. Nous nous opposons à l'initiative dite française, non seulement pour son contenu politique, et non pas seulement parce que la France joue un rôle colonialiste et réactionnaire dans la région - mais aussi en raison de la politique française en France. Ces politiques d'attaque du mouvement de solidarité avec la Palestine; la criminalisation et la poursuite des militants BDS soutenant le boycott d'Israël; le maintien en détention du combattant communiste Libanais pour la Palestine, le camarade Georges Ibrahim Abdallah; et les politiques racistes de l'Etat français envers les communautés africaines, arabes et les autres communautés opprimées au sein de la France. Toutes ces politiques et pratiques discréditent le gouvernement français et son initiative comme étant une force pour la justice ou la paix", a déclaré Barakat.

 

Interrogé sur le rôle de l'Autorité palestinienne et la visite de Mahmoud Abbas en France, Barakat a dit, "cette «initiative française» est aussi dangereuse car elle vient à un moment où les capitalistes palestiniens mènent par la force. Il y a une volonté parmi les soi-disant «dirigeants palestiniens» d'accompagner cette tendance et de signer un nouveau Oslo. Cependant, nous ne sommes pas seulement confrontés à la menace d'un 'Oslo 2', mais par une menace pire, car cela est censé être «permanent» plutôt que temporaire".

 

"La nature coloniale de la conférence se reflète dans l'exclusion des Palestiniens de la réunion prévue pour discuter de leur avenir. Je veux dire le peuple palestinien, et non l'Autorité palestinienne. On se rappelle de la partition de la Palestine contre la volonté du peuple palestinien, de l'accord infâme Sykes-Picot1, de la déclaration Balfour2, et des autres divisions coloniales de la Palestine, de sa terre et de son peuple ", a déclaré Barakat. "L'Etat colonial israélien est le seul bénéficiaire d'un tel projet en Palestine."

 

"Cela fait partie d'une ré-alignement de la région dans le cadre d'un projet impérialiste globale", a déclaré Barakat. Il a également noté le rôle des régimes arabes réactionnaires dans ce plan. "Les milliards de dollars de la France dans les transactions d'armes avec l'Arabie saoudite viennent avec l'implication du régime réactionnaire saoudien dans ce plan pour liquider la cause palestinienne."

 

Nous avons demandé à Barakat comment faire face à ces plans. Il a répondu: "Nous appelons tous les révolutionnaires, les progressistes et les mouvements populaires de France; les communautés palestiniennes et arabes; et les mouvements internationaux pour la justice pour mobiliser le 30 mai contre la conférence ministérielle organisée pour préparer la soi-disante «conférence de paix» à la fin de 2016, et pour lutter pour la défense de tous les droits du peuple palestinien au retour, à l'autodétermination et à la libération nationale ".

 

1Les accords Sykes-Picot sont des accords secrets signés le 16 mai 19161, après négociations entre la France et le Royaume-Uni (avec l'aval de l'Empire russe et du royaume d'Italie), prévoyant le partage du Proche-Orient à la fin de la guerre, ce qui revenait à dépecer l'Empire ottoman. La Palestine sera mise sous giron britannique, qui en fera la Palestine mandataire.

 

2La Déclaration Balfour est une lettre ouverte datée du 2 novembre 1917 et signée par Arthur Balfour, le Foreign Secretarybritannique. Elle est adressée à Lord Lionel Walter Rothschild (1868-1937), éminence de la communauté juive britannique et financier du mouvement sioniste. La déclaration engage le gouvernement britannique dans l'instauration d'Israël.

 

Source : FPLP - Traduction et notes par nos soins.