Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

Phil Africa, à droite.

Phil Africa, à droite.

Samedi 9 janvier 2016, Phil Africa mourrait dans la prison d'Etat de Dallas, aux USA, à l'age de 59 ans. Il faisait partie des "neuf du MOVE", neuf prisonniers de l'organisation MOVE en prison depuis 1978.

MOVE, organisation Afro-Américaine anti-raciste et éco-primitiviste, est fondée en 1972 à Philadelphie. Vivant en communauté et menant manifestations et actions, l'organisation subit rapidement la répression de la police raciste du maire Franck Rizzo, élu en 1970 avec des slogans tels que "Votez blanc". Les agressions vis à vis de MOVE s'intensifient quand deux femmes de l'organisation font une fausse couche à cause des brutalités policières subies en garde à vue. En mars 1978, la police tura un enfant de 3 semaines. Le 8 août 1978, des centaines de policier anti-émeute encerclent la maison, donnent l'assaut et ouvrent le feu. Un policier sera tué lors de la manoeuvre.Un procès raciste condamnera les "9 de MOVE" à 100 ans de prison chacun.

Mumia Abu Jamal, ancien membre du Black Panthers Party et journaliste militant, couvre alors l'affaire et défend une vision politique et raciste de la répression du MOVE.

Le 13 mai 1985, la police refait une descente sur la maison de l'organisation. Ils largueront une bombe incendiaire sur leur maison tuant 11 personnes, dont des enfants. Seuls 2 réscapés ont pu echappé à ce massacre. La police a volontairement brulé tout le bloc, à savoir une soixantaine de maison.

La repression sanglante de MOVE et l'acharnement sur ces prisonniers ne sont qu'un exemple de la politique raciste et policière des Etats-Unis. Mumia Abu Jamal, Albert Woodfox, Leonard Peltier et bien d'autres sont d'autres exemples.

Le quartier après l'assaut de la police du 13 mai 1985.

Le quartier après l'assaut de la police du 13 mai 1985.