Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

Face à l'Etat d'Urgence : Résistance !

Le collectif anti-impérialiste Coup Pour Coup 31 appelle à rejoindre la manifestation contre l'état d'urgence samedi 30 janvier 2016 à Toulouse à 14H place Arnaud Bernard.

 

 

Des perquisitions par milliers. Des assignations à résidence par centaines. Des manifestations interdites. Des contrôles au faciès encore accentués. Des débats sur le renforcement du pouvoir de la police, en service ou en dehors. Une stigmatisation toujours plus forte des minorités (musulman.e.s, habitant.e.s des quartiers populaires, réfugié.e.s et migrant.e.s) et des militant.e.s progressistes et écologistes.
 

L’Etat d’urgence, c’est un renforcement de l'état policier existant. La logique d’accusation est fondée sur des suspicions et non sur des preuves. Sur plus de 3000 perquisitions, seules quatre ont donné lieu à des procès liés au terrorisme.
 

Créé en 1954, lors de la guerre d’Algérie, pour accroître le pouvoir de la police plutôt que celui de l’armée, l'état d'urgence a permis de nier dans un premier temps l’existence d’une guerre d’indépendance. À l'origine colonial, aujourd'hui il renforce la désignation d’ennemis intérieurs qui troubleraient l’ordre public par leur présence. Les musulmans, et plus généralement les populations racisées et des quartiers populaires, subissent la répression d’état de plein fouet. De plus, la stigmatisation des populations musulmanes fortifie l’idée biaisée d’un « choc des civilisation » qui renforce autant l’argumentation de l’extrême droite française que celle de Daesh. Le harcèlement des migrant.e.s et réfugié.e.s est ainsi justifié par la suspicion généralisée de terrorisme.
 

L’état d’urgence est aussi une aubaine pour réprimer les mouvements d’opposition et de lutte sociale, et ceux qui les portent.

Cette escalade sécuritaire permet aussi de jeter le voile sur la politique extérieure de la France et son rôle dans la déstabilisation de régions entières. L’émergence de forces politiques ultra-réactionnaires est donc la responsabilité directe des puissances impérialistes. Les alliances occidentales avec les régimes réactionnaires tels que l’Arabie Saoudite et la Turquie méprisent l’autodétermination des peuples et sont un obstacle aux luttes progressistes au Moyen Orient.
 

Le Collectif Coup pour Coup 31 tient à affirmer son soutien aux forces révolutionnaires et progressistes, notamment celles qui se battent aujourd’hui contre Daesh, AQMI et autres organisations ultra-réactionnaires.
 

A l’impérialisme français nous devons répondre par une lutte internationale contre le capitalisme sous toutes ses formes. A la tentative de division autour de questions nauséabondes (déchéance de nationalité, racisme d’état, islamophobie…), nous répondons par une unité populaire et antiraciste.

 

 

L’URGENCE, C'EST D'ABATTRE L'IMPERIALISME !