Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

Coup d'Etat au Burkina Faso : soutien à la résistance populaire !

Jeudi 17 septembre 2015.

Ces dernières heures au Burkina Faso, le Général Diendéré a pris le pouvoir. Chef « de fait » du Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP), ex-chef d’état major du dictateur exilé Blaise Compaoré, il a annoncé être passé « à l’acte pour empêcher la déstabilisation du Burkina ». 

Le Burkina Faso, ancienne colonie française, était gouverné par Michel Kafando, président de transition, après que Blaise Compaoré, qui avait dirigé le pays pendant 27 ans, eu été chassé par le peuple. Chien de garde de l’impérialisme français, il avait assassiné Thomas Sankara en 1987, avec l’aide de Mitterrand, pour prendre le pouvoir.

La dissolution du RSP était l’une des revendications centrales du peuple burkinabé, conscient de sa force et de son orientation. Le Général Diendéré avait annoncé que cette dissolution ne pourrait avoir lieu avant les élections prévues en octobre. Il n’aura pas attendu jusque là pour renverser le gouvernement de transition.

Gilbert Diendéré, qui a su tisser des liens très fort avec les puissances impérialistes - interlocuteur privilégié des militaires français, présent lors d’exercices militaires américains dans la région - est, selon des témoignages radiophoniques, un tortionnaire violent. Dès ce matin, il a notamment fait arrêter l’un des leaders des mouvements populaires d’opposition, Sam’sk Le Jah. Des manifestations populaires, notamment dans la capitale Ouagadougou, s'organisent pour dénoncer ce coup d'Etat.

Officiellement, le gouvernement français condamne ce putsch, mais la complicité du RSP avec les puissances impérialistes et les dictateurs qu’elles installent nous indique clairement le contraire. 

 

SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE BURKINABÉ !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :