Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

Attica est une prison située dans la ville du même nom dans l'Etat de New York aux USA.

Attica est une prison située dans la ville du même nom dans l'Etat de New York aux USA.

Le 21 août 1971, dans un pénitentier de Californie, le leader du Black Panthers Party Georges Jackson, est assassiné par les gardiens pendant une prétendue tentative d'évasion.

Un mouvement de protestation contre ce meurtre s'étend dans tout le pays, touchant ainsi les différents pénitentiers. Le lendemain du meurtre, dans la prison d'Attica, les prisonniers s'organisent en portant un brassard noir en guise de deuil et refusant de manger le petit déjeuner. La protestation est étendue aux conditions d'incarteration et contre le racisme quotidien.

Sur environ 2 300 détenus (dans une prison prévue pour 1 600), près des deux tiers étaient Afro-Américains ou Porto-ricains... et les 383 gardiens étaient blancs... Les détenus forment le Attica Liberation Front (Front de libération d' Attica) et mettent en place une série de revendication sur leurs besoins de tous les jours. Sans réponse de la direction de la prison et après des actes de torture de la part des gardiens sur certains prisonniers, la mutinerie éclate le 9 septembre.. 

Les mutins investissent une cour et prennent quarante-deux gardiens et civils en otage.Leur déclaration affirme notamment :

"Nous sommes des ÊTRES HUMAINS ! Nous ne sommes pas des bêtes et n'acceptons pas d'être traités et brutalisés comme tels. […] Nous avons exprimé des revendications qui nous rapprochent du jour où ces institutions carcérales, qui ne sont d'aucune utilité pour le peuple américain et servent uniquement à ceux qui voudraient asservir et exploiter la population d'Amérique, disparaîtront enfin...".

Après quatre jours de mutinerie, le 13 septembre, plus de 500 militaires investissent la prison. Le bilan final fut de 29 prisonniers et de 10 gardiens tués.

Vingt-sept ans après la mutinerie, à la suite d'une interminable procédure judiciaire, l'État de New York a bénéficié d'un non-lieu dans le procès qui l'opposait aux familles des détenus tués. l’État versera 12 millions de dollars aux familles des victimes.

La révolte d'Attica restera un symbôle de la lutte anti-raciste et anti-carcérale aux USA.

Encore aujourd'hui, des militant.e.s anti-raciste et anti-impérialistes sont encore enfermé.e.s aux USA. C'est le cas, entre autre, de Mumia Abu Jamal, journaliste du Black Panthers Party Léonard Peletier, membre de l'American Indian mouvement et de Oscar Lopez River, activiste portoricain. 

 

Source : Bruno des Baumettes.

13 septembre 1971 : La mutinerie d'Attica est réprimée dans le sang