Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

Naji al-Ali, dessinateur de la cause palestinienne, assassiné le 29 août 1987

Né vers 1937 en Galilée, Naji al-Ali est un dessinateur et caricaturiste palestinien. Sa famille se réfugie en 1948 après la Nakba au Liban, dans le camp de réfugié de Ein-el-elweh. Pendant l'invasion israélienne du Liban en 1982, il est brièvement détenu par les forces d'occupation avec d'autres résidents du camp.

Il était membre du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP).

Dans sa carrière de caricaturiste politique, Naji al-Ali a produit plus de 40 000 dessins dont la plupart étaient consacrées à la situation imposée aux Palestiniens et à la lutte de tous les opprimés du monde arabe, face à l’Etat israélien mais aussi aux régimes réactionnaires du monde arabe.

Il est l'auteur du personnage Hanthala. C'est un petit garçon âgé de 10 ans, c'est l'âge qu'avait Naji lorsqu'il avait quitté la Palestine, pieds nus comme tous les enfants qui habitent les camps de réfugiés palestiniens. Hanthala est situé dans l'espace sans terrain d'appui car il est sans patrie. C'est le témoin de la tragédie de tout un peuple, le personnage est toujours dessiné de dos, visage tourné vers la Palestine, et les mains croisées en signe de refus des solutions proposées par les États-Unis et leurs alliés arabes et israéliens. Il ne devrait dévoiler son visage que le jour où la dignité arabe ne sera plus menacée et où il retrouvera sa terre natale.

Le 22 juillet 1987, Naji al-Ali se fait tirer dessus à Londres, il succombe de ses blessures le 29 août. Il est possible que les commanditaires du meurtre aient été des agents de l’OLP. Quoi qu’il en soit, l’implication des services secrets israéliens, le Mossad, est une certitude.

 

 

Hantala est né à l’âge de 10 ans et depuis son exil les lois de la nature n’ont aucune emprise sur lui. Il ne recommencera à croître que lors de son retour sur sa terre natale. Il n’est pas un enfant bien portant, heureux, serein et couvé. Il va nu-pieds comme tous les enfants des camps de réfugiés. Ses cheveux sont ceux de l’hérisson qui utilise ses épines comme arme. Bien qu’il soit rude, il a l’odeur de l’ambre. Ses mains, toujours derrière son dos, sont le signe du rejet des solutions porteuses de l’idéologie impérialiste et sioniste. Au début il était un enfant palestinien, mais sa conscience s’est développée pour devenir celle d’une nation puis de l’humanité dans sa totalité. Il a fait la promesse de ne jamais se trahir. Hantala veut dire amertume.

Naji al-Ali

Naji al-Ali, dessinateur de la cause palestinienne, assassiné le 29 août 1987
Naji al-Ali, dessinateur de la cause palestinienne, assassiné le 29 août 1987
Naji al-Ali, dessinateur de la cause palestinienne, assassiné le 29 août 1987
Naji al-Ali, dessinateur de la cause palestinienne, assassiné le 29 août 1987
Naji al-Ali, dessinateur de la cause palestinienne, assassiné le 29 août 1987
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :