Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

Escalade de la violence coloniale en Palestine occupée !

Vendredi 31 juillet 2015, des colons israéliens (sionistes qui implantent des colonies en Cisjordanie)  ont incendié une maison de palestinien dans le village de Douma, près de Naplouse, en Cisjordanie occupée. Cela a provoqué la mort d’Ali Saad Dawabsha, 18 mois. Sa mère Riham, 26 ans, son père Saad et son frère Ahmed, 4 ans, se débattent entre la vie et la mort dans un hôpital israélien, selon des médecins. Un quatrième blessé, une fillette, selon certaines sources, était également hospitalisée.

La mort de ce bébé a soulevé un large vent de révolte dans toute la Palestine. Des manifestations ont eu lieu en Cisjordanie, à Jerusalem ainsi qu'à Gaza. A Hébron, les forces d'occupation aurait abbatu deux jeunes palestiniens qui manifestaient : Laith Khaldi, 14 ans, du camp de réfugiés de Jalazon, a été atteint à la poitrine lors de ces affrontements qui ont éclaté près du point de contrôle d’Atara vendredi soir. Il est mort des suites de ses blessures à l’hôpital plusieurs heures après, selon des sources sécuritaires et médicales palestiniennes. Une porte-parole de l’armée israélienne a de son côté déclaré à l’AFP qu’« un suspect palestinien avait lancé un cocktail Molotov en direction d’un poste militaire à Bir Zeit. Les soldats ont riposté en tirant sur l’assaillant ».


Le Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) a réagit appelant à répondre à ces crimes sionistes :

« De tels crimes honteux contre des enfants sont une partie intégrale de la terreur sioniste continue contre notre peuple, terreur qui n’a pas cessé pendant plus de 67 années, et les massacres font partie de la stratégie des colons sionistes dans leur guerre contre le peuple palestinien et reflètent la nature de l'état sioniste en Palestine.

Le Front appelle en urgence les masses palestiniennes à exprimer leur fureur et à répondre à ce crime à tous les niveaux, en intensifiant la résistance pour se confronter à l’occupation et aux colons, par la confrontation collective et l'organisation, et la formation de comités populaires dans les villages, les camps de réfugiés et les villes en Cisjordanie afin de répondre aux colons et à leurs crimes, notant qu'il est clair que l'appareil de sécurité de l'Autorité Palestinienne a absolument failli à protéger nos populations contre les colons et leur violence constante. »

Le déclaration en version anglaise : FPLP

Escalade de la violence coloniale en Palestine occupée !
Escalade de la violence coloniale en Palestine occupée !
Escalade de la violence coloniale en Palestine occupée !