Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

Rassemblement - 15 mai 1948 - 15 mai 2015 : La Nakba

 

15 mai 1948 – 15 mai 2015 : LA NAKBA 
Dépossession et nettoyage ethnique de la Palestine 

 

Rassemblement vendredi 15 mai à 18h métro Jean Jaurès - Toulouse




Le 14 mai 1948 est le jour de la proclamation de la création de l’Etat israélien, mais pour les Palestiniens le 15 mai est commémoré comme la NAKBA, la catastrophe. 

L’idée initiale selon laquelle la Palestine était « une terre sans peuple pour un peuple sans terre » a été un des grands mensonges de l’Histoire, servant de justification à la politique sioniste de colonisation mise en place dès le début du XXème siècle, avec la complicité des pays occidentaux.
La Nakba, c’est d’abord la destruction, entre 1947 et 1949, de villes prospères et de plus de 500 villages palestiniens, le plus connu étant le village de Deir Yassin dont toute la population est massacrée par les forces armées sionistes en 1948. C’est aussi le vol des terres, le massacre des populations, les pillages, les crimes contre l’Humanité et l’expulsion de leurs terres de 800 000 Palestiniens sans que leur droit effectif au retour soit encore reconnu et qui attendent dans les camps depuis plus de 67 ans pour retourner chez eux. 
La Nakba continue de nos jours : le vol des terres et de l’eau se poursuivent, la colonisation en Cisjordanie et Jérusalem-Est ne cesse d’amputer le territoire, les Palestiniens subissent le nettoyage ethnique et l’apartheid au jour le jour, la répression et les emprisonnements de masse se multiplient en toute illégalité, la bande de Gaza est étranglée depuis 2007 par un blocus criminel, le but de la politique israélienne étant l’anéantissement du peuple palestinien.
Mais la résistance palestinienne continue depuis plus de 67 ans : Le Peuple palestinien est toujours debout et résiste avec dignité et courage à l’incroyable machine de guerre coloniale qui cherche à le détruire. 
Des milliers de prisonniers politiques palestiniens sont toujours enfermés pour avoir défendu la terre de Palestine. Georges Abdallah, combattant libanais antisioniste et anti-impérialiste est l'un d'entre eux. Il est enfermé depuis 31 ans dans les geôles de l’État français. Libérable depuis 1999, il s'est vu refuser récemment sa dixième demande de libération conditionnelle ! Seule la solidarité organisée et la pression sur l’Etat français qui le garde comme otage dans ses prisons pourra le libérer. 

Mais les Palestiniens disent plus que jamais : Présents ! Toutes les associations de la société civile palestinienne nous appellent à développer un grand mouvement de boycott, de désinvestissement et de sanctions – BDS – pour en finir avec l'impunité de l’État d'Israël et pour le respect des droits du peuple palestinien.
A Toulouse, le mouvement BDS a été attaqué le 17 janvier dernier à Balma Gramont par un commando pro-israélien lors d'une diffusion de tracts. La justice n'a toujours pas répondu aux plaintes déposées. En mars, Mr Moudenc, le maire de Toulouse, a interdit une salle municipale où devait s'exprimer le professeur sud-africain Farid Esack, ancien compagnon de Nelson Mandela, militant anti-apartheid et président de BDS Afrique du Sud.
Mobilisons-nous contre ces violences et ces interdictions !

Mobilisons-nous aussi pour mettre fin à la plus ancienne occupation militaire du monde, en développant le mouvement BDS, en manifestant et en popularisant la lutte du peuple palestinien.Avec pour objectifs :
-La fin de l'occupation, de la colonisation et du nettoyage ethnique
-La levée du blocus de Gaza
-La libération de tous les prisonniers palestiniens
-Le droit au retour de tous les réfugiés
-La libération immédiate de Georges Abdallah

Palestine vivra, Palestine vaincra !

Signataires : AL, BDS-France Toulouse, Collectif Palestine Libre, Coup Pour Coup 31, NPA31, OCML Voie Prolétarienne.