Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

La détention administrative du camarade Abu Aker renouvelée (FPLP)

Les autorités d’occupation sionistes ont prolongé la détention administrative du camarade Nidal Naeem Abu Aker, 49 ans, un membre dirigeant du Front Populaire pour la Libération de la Palestine, dans le camp de réfugié de Dheisheh de Bethlehem, pendant une période de quatre mois pour la quatrième fois consécutive.

Le juge militaire de la cour militaire sioniste d’Ofer a approuvé la décision publiée par les autorités de sécurité de l’occupation sur la base de l'évidence secrète, cependant ; le représentant de la poursuite militaire a affirmé qu'Abu Aker constitue une menace à la sécurité de la région dans laquelle il vit sans compter qu'il est l'un des chefs du FPLP.

Abu Aker a été arrêté par les forces d’occupation israéliennes en juin 2014, pendant une campagne d'arrestation de masse  contre les Palestiniens en Cisjordanie, et placé en détention administrative. Abu Aker avait précédemment été arrêté plusieurs fois pour un total de douze ans, dont neuf ans en détention administrative sans charge ni procès.

Le Syndicat des Journalistes Palestiniens a déclaré que l'arrestation de Nidal Abu Aker, membre de son Assemblée Générale et qui présente un programme sur les prisonniers politiques palestiniens à la radio locale Al-Wihda, est venue sur la base d'une décision politique, et est donc une décision illégale, juste comme tous les détenus administratifs. Le syndicat a également réclamé la nécessité d'agir pour sa relaxe immédiate.

Quinze personnes membre du personnel des Journalistes et des Médias Palestiniens sont détenus par les forces d’occupation, la plupart d'entre eux détenus en détention administrative, dont le dernier est le journaliste palestinien Amin Abu Warda, qui a été arrêté à sa maison dans le camp de réfugiés de Balata et détenu en détention administrative il y a environ deux semaines.

Le Rassemblement Démocratique des Journalistes a également indiqué que le renouvellement de l'ordre de détention vient dans le cadre des attaques continues de l’occupation contre les journalistes palestiniens afin de les décourager d'effectuer leur devoir professionnel et national , celui d’exposer crimes et de dévoiler les politiques de l'occupation, appelant les Fédérations de Journalistes Arabes et Internationales à exercer des pressions efficaces sur le gouvernement d’occupation israélien pour stopper ses atteintes sur les journalistes et les médias et libérer le journaliste palestinien Abu Aker et tous les journalistes prisonniers.

Source : FPLP - Traduction : A.C.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :