Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

Barakat : Les forces saoudiennes soutenues par les USA commettent des crimes de guerre au Yémen - l'action est nécessaire (FPLP)

Le camarade Khaled Barakat a dit que « ce qui se produit aujourd'hui au Yémen est un échec complet des plans saoudiens et étasuniens de reconstitution d’un régime de marionnette qui serve leurs intérêts. »

Parlant du rôle des USA dans l'agression sur le Yémen, il a dit « la stratégie impériale des USA sous Obama – en tant que différencié de la stratégie impériale des USA sous George W. Bush - est une stratégie qui considère que les régimes arabes devraient faire le combat réel, plutôt que les soldats des USA. Intérieurement, Obama et le gouvernement des USA n'ont pas l'appui politique pour envoyer des soldats des USA au Yémen ; en effet, son élection a été principalement basée sur l’exploitation du sentiment populaire contre des guerres des USA en Irak et en Afghanistan. »

« La stratégie des USA est aujourd'hui pour que les régimes arabes mènent le combat eux-mêmes- mais en utilisant les mêmes F-16s, missiles, drones et technologie, produits et fournis par les USA, pour exercer leur force destructive contre les populations de la région. Leurs marionnettes saoudiennes qui constituent, armées avec les armements des USA, la plus forte armée des états arabes du Golfe seront soutenues complètement par la technologie, la logistique et l’appui des USA, y compris le renseignement, afin de restaurer leur domination - et réaffirmer le rôle d'Al-Qaeda et d'autres forces de droite au Yémen, » a dit Barakat.

« La stratégie des USA est d'employer des régimes arabes, en particulier leurs alliés clefs, pour déstabiliser les peuples et les vies arabes et de faire que cela ressemble à un conflit entre ‘Sunnites et Schistes`alors qu’en réalité, la grande majorité des Yéménites sont contre cette agression. Les forces principales de la résistance au Yémen sont composées de comités révolutionnaires et incluent Ansar Allah aussi bien que des forces séculaires et nationalistes, » a dit Barakat.

« Le régime saoudien est le régime arabe le plus brutal, le plus réactionnaire, le plus théocratique qui vise à dépouiller les Saoudiens de leur humanité, à écraser les habitants de la partie orientale du pays, à réprimer implacablement les travailleurs migrants, pour ne pas mentionner l'oppression systématique des femmes saoudiennes. L'Arabie Saoudite est le type d’état que les États-Unis valorisent dans la région et voient comme un allié clef, » a dit Barakat. « Aujourd'hui, ce régime subit une crise à l'intérieur de la famille royale, entre les soi-disant princes ‘nouveaux et modernes ‘et la ‘vieille garde’ ou les forces traditionnelles. »

« Les princes `nouveaux, modernes’ ont considéré le rôle saoudien dans la région comme étant de plus en plus en retrait ou secondaire par rapport à d'autres forces de la région. C'est en particulier le cas pour ce qui est de la Turquie, qui est de plus en plus vue comme le leader du prétendu « monde sunnite ». L'attaque du Yémen est à la fois un mécanisme pour affirmer la domination saoudienne (mais toujours dans les intérêts des États-Unis) et également pour empêcher le Yémen d'exercer son indépendance, sa souveraineté nationale ou son autodétermination, » a-t’il dit. « Nous devons noter que ce n'est pas la première fois que l'Arabie Saoudite a attaqué le Yémen, ni la première fois que l'Arabie Saoudite a essayé d'imposer un gouvernement fantoche au Yémen. L'Arabie Saoudite a par la force occupé des régions du Yémen pendant plus de 80 années, dans le Najran et ailleurs, régions qui comportent 90 villes et villes yéménites, en raison de leurs ressources et de leur valeur. »

«Qui tire bénéfice de cette guerre d'agression ? » a demandé Barakat . « Les puissances impérialistes - en particulier les USA et l'Europe, qui est également complice en face des crimes de guerre ; Israël, le projet sioniste qui est maintenu par l'impérialisme et qui a été le premier à soutenir l'agression saoudienne ; leurs alliés locaux arabes et les régimes réactionnaires arabes ; et le complexe militaro-industriel dont les profits sont alimentés par de telles guerres. »

« Les USA ont été engagés dans l'agression contre le Yémen sur une base continue. Des centaines de Yéménites ont été tués et blessés par les drones US – y compris des citoyens des USA, » a dit Barakat.

« La coalition que l'Arabie Saoudite a assemblée a commencé à s'effondrer. D'une part, elle a reçu un coup important du Pakistan, où le Parlement voté unanimement pour prendre officiellement une position neutre et pour refuser d'envoyer des troupes pour participer. En réponse, le Ministre des Affaires Etrangères des Emirats Arabes Unis a averti d'un ‘lourd prix' de cette position, impliquant des menaces de déportation et de ciblage des travailleurs migrants pakistanais dans le Golfe, des réductions de l'aide, et potentiellement, d’un financement accru et une intervention accrue des pays du Golfe pour soutenir les groupes réactionnaires à l'intérieur du Pakistan, » a noté Barakat.

La « Turquie, également, a décidé de faire un pas en arrière, » a dit Barakat. « Elle a entendu une position iranienne claire de la plus haute autorité politique et morale iraniennee, Khamenei lui-même.

Il est en fait dans l'intérêt de la Turquie que l'Arabie Saoudite échoue dans ce conflit, pas parce que l'état turc veut voir une révolution réussie ou un changement signicatif du Yémen, mais en raison de la relation inconfortable continue entre ses alliés du mouvement des Frères Musulmans et l'état saoudien, en particulier par rapport à l'Egypte. »

« Il faut noter que ces forces font partie d'un camp, allié aux Etats-Unis et à leurs intérêts impériaux dans la région, mais qui manifestent des rivalités internes et une concurrence pour l'influence et le pouvoir, » a dit Barakat.

« Le Yémen est économiquement le pays arabe le plus pauvre, mais son peuple a une longue et fière histoire de résistance au colonialisme, à l'impérialisme - et à la domination saoudienne. Les Yéménites sont unis et la grande majorité des forces politiques se tiennent ensemble pour rejeter l'attaque saoudienne, et elles ne se résoudront pas à s’incliner devant l'agression saoudienne. Cette agression échouera, je suis confiant, et le peuple yéménite sera victorieux, » a dit Barakat. « Mais ce dont on doit se souvenir est la réalité que les crimes de guerre se produisent sur une base quotidienne et horaire au Yémen par les mains du régime saoudien et ses appuis étasuniens - la destruction du pays, de son infrastructure civile, et le ciblage des camps de réfugiés. Par conséquent, il est crucial pour toutes les forces progressistes et révolutionnaires du monde entier de manifester devant les ambassades saoudiennes pour exiger la fin immédiate de la guerre et de l'agression contre le Yémen et pour soutenir l'autodétermination du peuple du Yémen. »

Source : FPLP - Traduction : AC

Barakat : Les forces saoudiennes soutenues par les USA commettent des crimes de guerre au Yémen - l'action est nécessaire (FPLP)