Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

Le 30 mars 1976 les Palestiniens de Galilée lançaient une grève générale contre la décision de l’occupant de confisquer 25 000 dounums (2500 hectares) de leurs terres. La grève fut suivie à Gaza et en Cisjordanie. Face aux pressions sionistes pour annuler cette journée d’action, la grève se transforma en manifestation. Les forces d’occupation sionistes réprimèrent le mouvement dans le sang : 6 morts, des centaines de blessés et  d’arrestations parmi les Palestiniens.

Depuis ce jour, cette date symbolise l’union du peuple palestinien qui, malgré l’occupation, la colonisation et l’exil, continue de résister. Cette date symbolise le combat de tout un peuple pour sa terre : la Palestine.

De nos jours, la situation des Palestiniens s'est fortement aggravée avec l'arrivée au pouvoir en Israël des partis les plus racistes et extrémistes et  à cause de l'impunité totale dont jouit cet Etat en dépit de ses nombreux crimes et violations du droit international.

La Bande de Gaza est étranglée depuis 2007 par un blocus rendu totalement hermétique par Israël et son complice, l'Etat égyptien. 1700 000 habitants survivent à Gaza dans des conditions épouvantables après les agressions militaires de 2008-2009, 2012 et 2014 et sous la menace permanente de l'armée sioniste.

La colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem ne cesse d'amputer le territoire palestinien, le réduisant à une série de « bantoustans » de plus en plus isolés par le Mur d'apartheid, les barrages militaires, les routes de contournement réservées aux colons… La Palestine a perdu 90% de son territoire. Le nettoyage ethnique se poursuit aussi en Israël contre les Bédouins du Naqab, chassés de leurs terres et de leurs villages détruits par l'armée.

L'occupation militaire de la Palestine n'a jamais cessé, rendant toute vie normale impossible pour les Palestiniens. La répression quotidienne de l'armée, les violences commises par les colons, les enlèvements et emprisonnements de résistants et d'enfants se multiplient en toute illégalité.

On compte 6 à 7 millions de réfugiés palestiniens dans le monde, des réfugiés et leurs descendants interdits sont interdits de retour dans leur pays depuis la création d'Israël et le nettoyage ethnique de 1948. Leur droit au retour, reconnu par l'ONU,  est toujours nié dans la réalité.

5000 à 6000 prisonniers palestiniens croupissent pendant des années, souvent des décennies, soumis à un système généralisé de tortures physiques et psychologiques.

C’est bien ce combat que le résistant Georges Abdallah a mené. À la fin des années 1970 il a combattu contre l'invasion de son pays, le Liban, par Israël et s'est engagé aux côtés du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP).

En 1984, Georges Ibrahim Abdallah a été arrêté et condamné pour des actions revendiquées par les Forces Armées Révolutionnaires Libanaises (FARL) contre deux dirigeants militaires américains et israéliens en France. Il est désormais l'un des plus anciens prisonniers politiques au monde.

Libérable depuis 1999, l’Etat français le garde emprisonné et refuse à chaque fois ses demandes de libération. Ce fut encore le cas le 26 février dernier quand la justice a rejeté sa 9eme demande de libération conditionnelle.

L'Etat français est depuis longtemps un soutien de l'Etat colonial et raciste d'Israël. C'est pour cela qu'il maintient en captivité Georges Abdallah, qui n’a jamais renié son combat. C'est aussi pourquoi l'Etat français a interdit et violemment réprimé des manifestations de soutien au peuple palestinien, lorsque Israël attaquait la bande de Gaza l'été dernier.

A Toulouse, nous aussi nous avons choisi notre camp, celui du soutien à la résistance du peuple palestinien. En cette journée de la Terre 2015, soyons nombreux à exiger la libération de la Palestine  et de ceux et celles enfermés pour l’avoir défendu!

Nous exigeons :                    

-La levée immédiate du blocus de Gaza

-La fin de l’occupation, de la colonisation et du nettoyage ethnique

-Le droit au retour de tous les réfugiés

-La libération de tous les prisonniers palestiniens

-La libération immédiate de Georges Abdallah

Palestine vivra, Palestine vaincra !

 

Nous appelons à un rassemblement à Toulouse le lundi 30 mars 2015 à 18h au métro Jean Jaurès.

 

A l'appel de : Alternative Libertaire, BDS-France Toulouse, Collectif Coup Pour Coup 31, Collectif Palestine Libre, NPA 31, OCML Voie Prolétarienne.

Ceux qui pensent pouvoir vivre en sécurité et s'épanouir sur les ruines du peuple palestinien, vivent dans l'illusion.

Georges Ibrahim Abdallah

Rassemblement lundi 30 Mars / Journée de la terre palestinienne : Solidarité avec le peuple palestinien !