Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

Dans le cadre d'une campagne internationale antifasciste à la mémoire de Pavlos Fyssas, le collectif Coup Pour Coup 31 organise une soirée de soutien, le jeudi 18 septembre 2014, au bar « Le Communard », à partir de 20h, place Arnaud Bernard-Toulouse (Métro Compans Caffarelli). Cette soirée de soutien sera en hommage à Pavlos et en soutien aux prisonniers révolutionnaires grecs.

 

Militant antifasciste grec proche de la coalition de partis anticapitalistes Antarsya, Pavlos est poignardé dans la nuit du 17 au 18 septembre 2013 par un militant du parti néonazi Aube dorée.

Cet assassinat se joint à une série d'attaques et de ratonnades perpétrés depuis sa création par le partis néo-nazi Aube Dorée contre des immigrés, des travailleurs en grève et des militants d'extrême gauche.

Malgré les intimidations du parti néonazi et de la répression de l’État grec, le peuple grec continue sa lutte contre la mise en place des plans d'austérités imposés par la Troïka ( Fond Monétaire International, Banque Centrale Européenne, Commission Européenne). En effet, l'année 2013 a été marquée par de fortes mobilisations populaires contre la volonté de l'Union Européenne de faire de la Grèce un « bon élève » dans l'Europe capitaliste.

Face à la mobilisation, le gouvernement grec multiplie les arrestations de militants politiques. Aujourd'hui, en Grèce sont enfermés plus d'une quarantaine de prisonniers politiques; les groupes révolutionnaires sont traqués par la police. Récemment, le militant de l'organisation Lutte Révolutionnaire, Nikos Maziotis a été arrêté après 2 ans de cavale. Dans un même temps, l’État grec commence une refonte du système carcéral: en effet, à partir du mois d'octobre, la totalité des prisonniers révolutionnaires sera transférée dans une prison de « type-C ». Les prisons de type-C viennent d’une nouvelle loi votée au mois d'août ayant pour but la création d' établissements de très haute sécurité où seront enfermés les prisonniers révolutionnaires, rebelles et de longues peines . La réforme avait soulevé une révolte massive et inédite des prisonniers grecs : 4400 prisonniers enfermés dans des prisons, prisons pour jeunes et prisons pour migrants ont commencé une grève de la faim.

L'assassinat du camarade Pavlos nous rappelle que la lutte du peuple grec continue, que se soit contre les groupes fascistes ou contre les politiques imposées par l'Europe. Il nous rappelle aussi la nécessité de la lutte pour la libération de tous les prisonniers révolutionnaires, en Grèce, en France et partout dans le monde.

 

En Grèce comme ailleurs, la lutte antifasciste est internationale !

En Grèce comme ailleurs, liberté pour tous les prisonniers révolutionnaires !

Soirée en hommage à Pavlos Fyssas et en soutien aux prisonniers politiques grecs