Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

Nous avons traduit ici un communiqué de Rome aprés l'attaque de militants pro-palestiniens par des nervis sionistes.

L'intégralité de l'article en italien ICI

 

Le prétexte, comme celui utilisé par les autorités de Tel Aviv, est le drame des trois garçons israéliens kidnappés et tués dans des circonstances encore à éclaircir. Mais ça a suffit pour que les groupes du « squadrisme* » sionistes actifs dans la communauté hébraïque romaine profitent de l’occasion pour envahir et occuper cette après-midi (mardi 1er juillet) la Place Venise. Les résultats n’ont pas tardé à arriver.

La chronique romaine de La Repubblica (quotidien italien) réfère que dans l’après-midi il y a eu une agression envers un garçon italien portant un keffieh, place Venise, de la part d’un groupe de jeunes juifs. Mais dans la soirée le bilan s’est fait encore plus lourd. Six jeunes se sont présentés avec différents traumatismes à l’hôpital Fatebene Fratelli racontant avoir été agressé par certains participants à la manifestation appelée par la communauté hébraïque en signe de deuil pour l’assassinat des trois garçons israéliens à Hebron.

A place Venise, les jeunes palestiniens – avec courage mais peut être avec trop de naïveté – avaient convoqué dans l’après-midi un rassemblement pacifique en soutien de Gaza après le bombardements israéliens commencés déjà dans la nuit (entre le 30 juin et 1er juillet). Mais le rendez-vous, annoncé par un événement sur facebook seulement dans les dernières heures, n’a pas réussi à déclencher une diffusion adéquate de l’initiative. Depuis une première reconstitution des faits, le jeune agressé pour porter un keffieh partait seul de la place Venise quand soudain les « squadristes » sionistes l’ont agressé à coups de poings et gifles. Conduit à l’hôpital, portant de nombreuses contusions, un des agresseurs a été arrêté par la police qui était sur la place (mais qui n’a pas empêché l’agression).

Après l’agression, les manifestants solidaires avec la Palestine s’étaient réuni pas loin de place Venise (place Madonna di Loreto) mais la police leur a demandé de partir car la situation était devenu trop pesante.

*Squadrismo : groupe fasciste paramilitaire.

Rome, le « squadrisme » sioniste agresse encore.