Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

Nous reproduisons ici un communiqué du FPLP (Front Populaire de Libération de la Palestine) , traduit par nos soins. Même si nous ne partageons pas tous les points de vue de cette organisation, il nous semble important de relayer les positions de la gauche palestinienne.

Lien vers l'article (en italien) : http://kanafani.it/?p=590

Lien vers le site du FPLP : http://pflp.ps

 

Le Front populaire pour la Libération de la Palestine affirme que l’irruption de ce matin dans le camp de réfugiés de Dheisheh tout comme l’arrêt du dirigeant Nabil Abu Aker et de dizaines d’autres palestiniens dans les différentes zones de la Cisjordanie occupée, n’affaibliront pas le Front ni l’esprit nécessaire à la poursuite de sa lutte et à la résistance à l’occupation.

De plus, le Front a déclaré, dans un communique de presse, que la montée des arrestations systématiques des enfants de notre Peuple palestinien, perpétrés en même temps que l’agression barbare et féroce, les incursions dans les villes et villages de la Cisjordanie et la poursuite de la politique d’assassinats et de siège de la bande de Gaza, sont la démonstration de la perte de contrôle de la situation ; mais ces horribles pratiques n’effrayent pas notre Peuple qui continuera sa dure lutte pour conquérir ses objectifs légitimes : le retour, la liberté et l’indépendance.

Le Front a réaffirmé que « l’occupation sioniste considère que, en arrêtant les meilleurs enfants de notre Peuple et grâce à leur emprisonnement dans les prisons, l’esprit de résistance sera plus faible ; mais l’appartenance des prisonniers au noyau dur de la résistance à l’occupation est indéniable et on a pu le voir à l'occasion de la grève des prisonniers administratifs qui a duré plus de 60 jours, tout comme la poursuite de la grève de la faim du prisonnier Ayman Tbeish qui a dépassé les trois mois ».

Le Front Populaire a invité les enfants de notre Peuple palestinien et ses forces nationales et islamiques a poursuivre la résistance contre les crimes sionistes, par tous les moyens possibles, et a souligné la nécessité de définir une stratégie nationale qui puisse représenter une alternative aux négociations et à la collaboration de sécurité avec l’occupation.

On rappelle que le dirigeant Abu Aker a passé des longues années dans les prisons de l’occupation ; il a été arrêté pour la première fois en 1982 à l’âge de 14 ans, puis a été l’objet de nombreuses arrestations pour un total de 13 ans passés dans les prisons de l’occupation dont 7 comme prisonnier administratif.

Front Populaire pour la Libération de la Palestine, Département de l’Information Centrale 26/06/2014

 

 Le Front continuera à lutter et résister avec force malgré l’arrêt du leader Abu Aker
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :