Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Coup Pour Coup 31

Dans le cadre de la journée du 19 juin, le collectif Coup Pour Coup 31 tiendra une table de presse à partir de 18h au métro Jean Jaurès et y distribuera cette déclaration :

 

Depuis 1999, le 19 juin est la journée internationale de soutien aux prisonniers politiques révolutionnaires. Dans cette période de tension croissante entre les grands blocs impérialistes, la répression contre les militants progressistes et révolutionnaires s'est accrue. En parallèle, l'acharnement sur les prisonniers politiques de longue date se poursuit.

 

C'est ainsi que nous avons, encore plus que les autres jours, une pensée particulière pour :

- Georges Ibrahim Abdallah, enfermé en France depuis 1984 pour des actes de résistances anti-impérialistes alors que son pays, le Liban, était une nouvelle fois envahit par Israël. Nous saluons son courage et sa détermination à ne pas renier son engagement politique pour une Palestine libre, laïque et démocratique inscrite dans un combat anti-impérialiste plus global.

- Ahmad Saadat, secrétaire général du Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP). Enfermé depuis 2002 dans les prisons de l’Autorité Palestinienne (sous surveillance américaine et britannique), jusqu’à son enlèvement par les forces israéliennes le 14 mars 2006 à la suite d’un raid militaire sur la prison de Jéricho. Le 25 décembre 2008, il a été condamné à 30 ans d’emprisonnement.

- Mumia Abu Jamal, journaliste, militant antiraciste, ancien membre du Black Panther Party, enfermé depuis 1982 aux États-Unis. Le combat pour sa sortie du couloir de la mort à été gagné en 2011. Le combat pour sa libération se poursuit.

 

De plus, ces trois derniers jours ont vu l'arrestation d'au moins 125 palestiniens par Israël, principalement en Cisjordanie. Ce nombre vient grossir celui de 5000 résistants palestiniens actuellement retenus dans les geôles sionistes.

 

Ce 19 juin 2014 est l’occasion de réaffirmer que les impérialistes n'ont pour but que de continuer et d'accentuer leur domination. Pour cela ils sont prêts à tout : guerre, pillage, mise en place de dictateurs, ingérence etc. Dans cette logique, ils ne font pas de cadeau aux combattants qui ont osé les affronter. Ils mettent tout en œuvre pour les détruire et surtout les empêcher de parler et de témoigner.

Pour leurs convictions politiques qu'ils ne renient pas et pour leur inébranlable résistance, les prisonniers révolutionnaires subissent tout particulièrement la répression. Cette dernière ne sert qu'à illustrer la vengeance des État impuissants à soumettre les peuples et leurs organisations.

 

Partout dans le monde, des hommes et des femmes luttent pour leurs émancipations, contre l'impérialisme, contre les régimes réactionnaires.

C'est ainsi que nous pensons aux militants marocains, kurdes, basques, palestiniens, libanais, péruviens, indiens, catalans, philippins, italiens, vénézueliens, népalais, bretons, américains, tunisiens, grecs, espagnols,etc.. qui, anonymes ou non, sont emprisonnés pour avoir résisté à la domination de leurs pays ou de leur classe sociale.

 

Le soutien aux prisonniers politiques progressistes et révolutionnaires fait partie intégrante du combat anti-impérialiste. Le soutien que nous leur apportons est autant de coups portés à l'ennemi. Sans relâche nous exigerons la libération de tous ces prisonniers politiques.

 

Pas de justice, pas de paix !

Libertés pour tous les prisonniers politiques progressistes et révolutionnaires !

19 juin : journée internationale des prisonniers révolutionnaires !